COMMENT CONSOMMER ÉTHIQUE SANS FAIRE UN HOLD UP?

consommer-ethique-pas-cher

« Donnez moi cette paire de sneakers vegan ou je fais un malheur ! » Du calme minette, on va tout arranger.

Toi aussi, humain pressé au grand cœur tu te sens concerné par les effets désastreux du fast fashion – j’en parle ici, si tu débarques – et tu aimerais consommer mieux.

Pourtant, malgré ton désir viscéral de sauver le monde, tu n’as guère envie de manger des croutons sans soupe à chaque repas jusqu’à la fin de tes jours ou de retourner vivre chez Mémère. Bah ouais, parce que tu t’es vite rendu compte que consommer éthique, c’est souvent cher… et tout.

Je suis passée par là et je comprends : j’ai failli vite abandonner après m’être aventurée sur plusieurs Eshop lorsque j’ai commencé à imaginer vaguement le hold up qui pourrait m’aider à acquérir ces superbes bottines en cuir vegan avant de retomber sur Terre et de penser à ce que devait être l’état des chiottes en prison.

prison

Du coup, j’ai tenté de réfléchir à quelques alternatives pour les petits budgets et c’est sans doute la raison pour laquelle tu te trouves ici, maintenant. À moins que tu ne te sois perdu dans le dark web.

Les basiques / Grosses pièces

S’il y a bien deux choses dans lesquelles tu peux te permettre de mettre le prix c’est le basique et la grosse pièce (manteau..) >> conseil d’une nana qui faisait absolument le contraire il y a quelques mois à peine << .
Je n’ai jamais investi suffisamment dans les basiques en me disant que ça ne coutait pas cher, que s’ils étaient moyennement bien coupés ce n’était pas grave, que j’en rachèterai, que je les remplacerai. LOL

Le basique c’est le débardeur noir ou blanc, le jean brut, le trench ou le caleçon de sport que tu mettras encore dans 20 ans : choisis le dans une matière noble, éthique, viable et dans une coupe intemporelle QUI TE SIED.
On fait le calcul ?

1 jean d’une valeur de 100 euro de bonne qualité sur 10 ans ne te reviendra qu‘a 0,83eu par mois.

1 jean d’une valeur de 30 euro chez H&M (par exemple) que tu dois remplacer tous les 6 mois te reviendra, lui, à 6 fois le prix du premier sur une décennie. Déconne pas, Marcel !

Soldes / Ventes privées

J’ai toujours cette image cauchemardesque du Black Friday annuel qui me vient en tête lorsque je pense aux soldes.

blackfriday1

Revoir sa façon de consommer les soldes, ventes privées et autres bonnes affaires est une étape importante dans le « consommer mieux ».

Alors même si toi tu ne joues pas aux Tortues Ninja lors du premier jour des soldes avec d’autres consommateurs dans le but d’acheter ce super dérouleur de PQ automatique sans lequel tu n’imagines pas la paix dans le Monde (ça tourne beaucoup autour du caca-pipi-prout cet article, non ?) mais que t’es tout de même du style à squatter les internets pour être opé au lancement des promos à minuit : STOP !

Avant même d’ouvrir les liens de tes boutiques en ligne favorites, fais toi une liste de ce dont tu as vraiment besoin par ordre d’importance et profite de l’événement pour squatter les shops éthiques. Tu les achèteras plus chers que chez certains concurrents cheap mais tu seras moins tentée d’ajouter à ton panier des fringues auxquelles tu ne pensais même pas. Il y a des chances pour que tu finisses par économiser de l’argent !

Seconde main

La fripe est devenue tendance il y a quelques années déjà : les fripiers l’ont bien compris… Si elle était accessible, désormais les prix explosent mais t’inquiète bichette, il existe d’autres alternatives pour consommer la seconde main.
Pense à te rendre aux brocantes et braderies de ta région (dates consultables sur Sabradou), à participer à des vides dressings ou à organiser des journées troc avec tes potes.

Il existe aussi des sites de location de vêtements à l’instar de « Les Cachotières« . Bah ouais, pourquoi t’irais acheter une robe pour le baptême du filleul de la pote de ta cousine qui tient à ce que tout le monde s’habille couleur « champagne » alors que t’es convaincue que cette couleur, c’était super… au début des années 2000 ? De toutes façons, t’as toujours été plus jean baskets.

Finalement, tu peux customiser tes fringues en t’inspirant de tutos DIY et même pourquoi pas les réaliser toi même avec un peu de patience et d’apprentissage.

Et toi ? Quelles sont tes astuces pour consommer éthique ? Penses-tu que porter les uniformes de prison soit la solution la plus écologique/économique ?

oitnb1

2017-12-29T19:15:59+00:00 By |MODE ETHIQUE, ONDES POSITIVES|3 Comments

3 Comments

  1. Alexandra 25/08/2016 at 16:51 - Reply

    Très bel article ! Moi j’ai un peu du mal, car quand je souhaite une pièce « tendance », comme par exemple la robe au col bateau, je sais que d’ici deux ans je ne la remettrai pas (peut être même pas l’été prochain) du coup, je ne veux pas mettre cher. Par contre, pour des belles pièces, je suis d’accord avec toi, autant mettre le prix !
    J’aimerai bien pouvoir m’offrir des pièces de petits créateurs parisiens qui proposent une traçabilité de la production. Mais vu le prix, je n’ose pas souvent sauter le pas. Arlettie et autres ventes privées sont pour l’instant, mes meilleurs alliés pour consommer de belles pièces à un prix raisonnable !

  2. My sweet cactus 25/08/2016 at 16:56 - Reply

    Je découvre ton blog en même temps que ce super article ! Ce genre de thématique me concerne vraiment : à la fois vouloir consommer éthique mais être fauchée :p je cours lire tes autres articles 😀

    Léa-Marie de http://www.mysweetcactus.com

  3. Distrayante 26/08/2016 at 12:49 - Reply

    C’est super compliqué de consommer éthique parce que le prix ne fait pas forcément la qualité, et certaines marques n’hésite pas à pratiquer à la fois des prix élevés et des pratiques aussi douteuses que HM

    Et merci de dénoncer le seconde main. Et encore, les friperies ne sont pas les pires. Je trouve parfois sur des sites du genre vestiaire collective des pièces plus chères qu’en magasin (après soldes).

    J’achète souvent des grosses pièces de qualité (manteau et bottes), mais pour les basiques, j’ai du mal… C’est peut être parce que je reconnais plus facilement une chaussure de qualité (mais je ne suis pas une experte, loin de là) q’un débardeur de qualité.

Leave A Comment